Formation gratuite: L'entrepreneuriat en Afrique 1ère partie | Job Business

Formation gratuite: L’entrepreneuriat en Afrique 1ère partie

Nous savons a quel point nous, jeunes Africains avons du mal à se lancer dans L’ENTREPRENEURIAT, C’est un problème crucial qui mérite plus d’attention. aujourd’hui nous nous proposons une formation 100% gratuite sur l’entrepreneuriat en Afrique.

Objectif de la formation: L’entrepreneuriat en Afrique

A travers ce chapitre, nous espérons pouvoir vous aider à préciser votre idée d’entreprise et à la transformer en projet.

Les objectifs de ce premier chapitre sont :

  1. Identifier les compétences, attitudes et caractéristiques nécessaires à un entrepreneur ;
  2. Identifier les compétences de l’entrepreneur ;
  3. Assurer l’adaptation de l’idée de projet à la personnalité de l’entrepreneur ;
  4. Préciser l’idée d’entreprise.

I. L’entrepreneuriat

Dans le mot « entrepreneuriat », on constate la racine entreprendre. L’entrepreneuriat est le fait d’entreprendre une activité. C’est aussi créer une entreprise. On peut entreprendre de façon individuelle ou de façon collective. Une entreprise est créée dans le but de satisfaire un ou plusieurs besoins précis.

L’idée de création d’une entreprise conduit à l’entrepreneuriat. La création d’emploi et de richesse conduit également à l’entrepreneuriat.En somme, il est important de retenir que l’entrepreneuriat se définit comme la faculté de créer de la valeur ajoutée à partir des ressources existantes. Ensuite, ces ressources sont exploitées pour répondre aux besoins exprimées par la société (les consommateurs).

Il existe plusieurs formes d’entrepreneuriat. Nous citons :

– L’intrapreneuriat

Ce terme désigne la création ou le développement d’une nouvelle activité au sein d’une même entreprise.

– La création

C’est de créer une activité ou une entreprise quand rien existe ou quand le domaine n’a pas encore été découvert, développé ou innové.

– La reprise d’entreprise ou d’activité

A la différence de la création, la reprise d’entreprise ou d’activité concerne une activité ou entreprise en bonne ou mauvaise santé sur laquelle un individu ou une collectivité apporte une idée nouvelle, une innovation, une amélioration, un produit nouveau en vue de sa croissance.

– L’extrapreneuriat

Ici, l’entreprise aide ses salariées dans la création de leurs entreprises.

Dans ce chapitre I nous avons présenté les types d’entrepreneuriat, restez jusqu’à la fin pour suivre le second chapitre intitulé LE PROFIL DE L’ENTREPRENEUR.

II. Le profil de l’entrepreneur

Un entrepreneur est une personne qui a des savoirs (connaissances), des savoir-être (qualités ou compétences) et des savoir-faire (expériences ou expertises).

Il est important pour un entrepreneur d’avoir la culture d’entreprise, la culture du marché, la culture du secteur d’activité dans lequel il souhaite s’investir et la culture de la personne.

D’une façon générale, les compétences et les qualités de l’entrepreneur sont :

  • L’organisation : Il a une bonne gestion du temps, il est bien structuré, il a une capacité à anticiper.
  • L’Autodiscipline et le travail : Il est bon pour se donner des instructions à lui même et de les respecter. Il est méticuleux et précis. Il est capable de se fixer des objectifs et de se concentrer pour les atteindre.
  • La détermination et la ténacité : Il n’abandonne pas facilement et il fait de gros efforts.
  • L’imagination et la créativité : Il fait naître de nouvelles idées. Il possède un bon sens de l’observation et il prend des initiatives. Il est très réactif et capable de s’adapter facilement aux situations changeantes.
  • La motivation : Il est enthousiaste, optimiste, ambitieux, volontaire.
  • Il a un bon contact : Il est aimable, sociable, à l’écoute. Il a de bonnes capacités de communications.
  • Le leadership : Il arrive à réunir plusieurs personnes autour d’un objectif commun. Il sait donner des instructions aux autres et les accompagner dans la réalisation de ces instructions. Il sait motiver.
  • Le goût pour les affaires : Il est sensible aux opportunités commerciales dans la vie quotidienne et il aime négocier. Il n’a pas peur de faire du profit
  • Les compétences techniques et connaissances : Il a de la plus-value dans ou plusieurs domaines d’activités. Il fait preuve de talents dans un plusieurs domaines d’activité.
  • La curiosité : Il est désireux d’apprendre.

D’une façon générale, les caractéristiques d’un montage de projet et es attitudes d’un entrepreneur sont :

  • L’indépendance du projet : Un projet ne se construit pas par rapport aux autres. L’entrepreneur doit se fixer ses propres objectifs sans se laisser influencer par ce que les autres font ou feraient à sa place.
  • La patiente et l’humilité : L’entrepreneur doit accepter de démarrer petit. Et il doit accepter d’apprendre afin de combler ses lacunes. Il doit savoir écouter les avis et les conseils.
  • L’adaptabilité : Un projet évolue sans cesse en fonction des contraintes et des opportunités qui se présentent. L’entrepreneur doit toujours garder à l’esprit que son projet ne ressemblera pas forcement à son idée d’entreprise. Dans ce cas, il convient à l’entrepreneur d’adapter son projet à la réalité du marché, de

la demande, des investisseurs, des fournisseurs, etc.

C’est tout pour aujourd’hui. Cet article vous a plu? N’oubliez pas de le partager autour de vous.

Prochaine Publication le Lundi 05 Novembre Pour la suite du chapitre II et la fin.

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *